top of page

Primevère

Dernière mise à jour : 2 avr.

La première fleur du Printemps nous apporte sa lumière dorée comme un rappel que le soleil reprend peu à peu ses droits sur la nuit. Elle éclaire nos prairies et, du haut de sa hampe, fait le lien entre terre et ciel.

La primevère est une des premières plantes sauvages que j’ai cuisiné et j’ai gardé ce petit lien avec elle (voir recette de sirop en fin de post). Douce et amicale, elle est facile d’accès et apporte un sentiment de gaité quand on l’approche. En sirop ou en gelée, la fleur développe des arômes très proches de l’abricot avec une note de miel, ce qui en fait une plante très agréable à cuisiner.



Ses jeunes feuilles disposées en rosettes sont également comestibles pour agrémenter des salades par exemple. Utilisée en tisane, sa richesse en saponine en fait une bonne plante expectorante (aidant à fluidifier les sécrétions bronchiques et à les évacuer).

Étant donné sa petitesse et sa rareté dans nos coins, on ne la cueille pas en grande quantité. Ici j’ai fait le tour de notre terrain car elle me faisait de l’œil depuis qq jours. Sa belle couleur, joyeuse et pleine de promesse, évoque une renaissance fort à propos en cette fête de Pâques.


Recette du sirop de Primevère


Avant-propos : On lit un peu partout qu’il est préférable d'enlever le calice de la fleur pour préparer le sirop. J’ai essayé les 2 techniques et je n’y vois pas de grosse différence, je trouve même le gout un peu plus marqué en gardant le calice (« coupe » vert pâle qui porte la fleur jaune). La fleur étant très légère, donc je garde mes petits calices pour cette recette. C’est un peu une dynamique de « zéro déchet » version cuisine sauvage.

 

Pour environ 1 litre de sirop :

 


Ingrédients :

-          100g de fleurs fraiches

-          1 litre d’eau frémissante

-          2 kg de sucre bio

-          ½ jus de citron bio filtré

 

Matériel : préalablement stérilisé (passé à l’eau bouillante pendant 10 minutes)

 

-          1 bocal d’1 litre

-          1 louche

-          1 entonnoir

-          1 linge propre pour presser l'infusion

-          1 casserole

-          1 fouet

-          1 bouteille d’1 litre avec bouchon

 


Une fois vos fleurs cueillies, laissez-les à l’air libre pendant quelques heures, le temps que les petits habitants s’en aillent. Si vous avez préférez les laver, utilisez une eau fraîche mais pas glacée et laissez les bien égoutter dans un chinois, puis séchez-les délicatement et laissez les reposer sur un torchon propre.

 

Disposez les fleurs dans votre bocal sans trop les presser. Versez 1 litre d’eau frémissante jusqu’en haut du bocal, déposez le couvercle sans serrer. Laissez infuser pendant 1 nuit.

Le lendemain, filtrez votre infusion à l’aide du torchon propre, au dessus de votre casserole. Pressez bien les fleurs imbibées dans le torchon afin d’exprimer le maximum de liquide.

Il doit normalement vous rester environ 1 litre d’infusion auquel vous ajouterez 2 fois le poids en sucre (ici 2kg pour 1 litre).


Cela peut sembler beaucoup, tout dépend de ce que vous voulez faire de votre sirop. Si vous mettez moins de sucre (1.8 fois par exemple), il faudra le conserver au frais car il sera moins stable.


Mélangez avec le fouet sur feu moyen à doux, jusqu’à ce que le sucre ait totalement fondu. Coupez le gaz et ajoutez votre jus de citron filtré ou, à défaut, une petite cuillère d’acide citrique alimentaire (c’est un acide organique présent dans les agrumes qui sert de conservateur).

Mélangez à nouveau votre sirop, puis versez dans votre flacon final et fermez-le. Collez votre étiquette avec la date afin de gérer la consommation.


Et voilà, un délicieux sirop au gout acidulé, plein des forces du printemps.

Il peut se consommer tel quel avec de l’eau, mais sera aussi très agréable avec une glace vanille, dans une salade de fruits ou encore un cocktail rafraichissant.

 

Photos : il s'agit ici de Primula Elatior qui pousse sur notre terrain et est connue comme le "Coucou des Bois". Elle présente les mêmes propriétés que la Primevère Officinale (primula veris ou officinalis). On peut lire que le goût serait moins prononcé, encore une fois je ne trouve pas, n'hésitez pas à partager vos expériences avec les différentes Primevères :)

Posts récents

Voir tout

La neige

L'été

Comments


bottom of page